Langues:
Rejoignez-nous sur :
Se connecter S'inscrire Nous contacter Qui sommes-nous ? Nos mécènes
Accueil Le coin des livres L’AFRIQUE DANS LE MONDE

L’AFRIQUE DANS LE MONDE

Frédérick Cooper
Sam. 23 juillet 2016

Ce livre est une compilation de trois conférences que l’auteur a faites en février 2012 à l’Institut W.E.B. Du Bois de l’université Harvard. Les trois thèmes abordés sont : l’Afrique et le capitalisme, l’Afrique et l’empire, à la fois les empires africains et ceux coloniaux, et enfin l’Afrique et l’Etat-Nation, à savoir la France. Plus généralement, l’auteur va essayer d’analyser comment l’Afrique a basculé dans le monde avec la traite négrière et les colonisations.

Le grand intérêt de ce livre tient notamment dans le fait que pour présenter ses analyses, l’auteur renvoie à de nombreuses analyses et permet de découvrir des spécialistes américains de l’Afrique comme W.E.B. Du Bois, Melville Herskovits, Albert Hirschmann, Toby Green, G. Ugo Nwokeji, John Thornton, Linda Heywood, Daron Acemoglu, James Robinson…ce qui pourrait laisser croire qu’existe une école américaine sur l’Afrique…

En s’appuyant sur Pomeranz, Parthasarathi et même Karl Marx, l’auteur cite de nombreux exemples des pratiques britanniques dans les Indes. De même, il présente des exemples dans les Antilles en renvoyant aux travaux des Trinidadiens comme C.L.R. James, Eric Williams,

Le commerce des esclaves sous des aspects nombreux et variés : les méthodes des négriers, mais également le rôle des Rois marchands côtiers…l’introduction de nouvelles cultures comme le maïs, le sorgho, le coton, le cacao…l’exploitation de spéculations locales comme l’huile de palme, la girofle…le développement du salariat, des syndicats… « les stratégies de garde-barrières »…

Frederick Cooper concentre ses observations sur les Empires britannique et français sans mettre en exergue leurs différences. Par ailleurs, malgré quelques exemples sur les Hollandais en Afrique du Sud, ou les Portugais en Angola, aucun développement n’est fait sur les Empires allemand, belge et espagnol…Il est également dommage que sa conférence sur l’Afrique et le capitalisme ne soit assortie d’aucune présentation des grands maisons de commerce ou groupes coloniaux…Plus généralement, l’auteur montre les handicaps laissés à l’Afrique par la colonisation.

 

Partagez avec vos amis :