Langues:
Rejoignez-nous sur :
Se connecter S'inscrire Nous contacter Qui sommes-nous ? Nos mécènes
Accueil Les actualités DISPARITES DE CROISSANCE EN AFRIQUE

DISPARITES DE CROISSANCE EN AFRIQUE

Dim. 14 mai 2017

Selon le FMI, l’Afrique sub-saharienne enregistrerait une croissance de 2,6 % en 2017 contre 1,6 en 2015. Ce rebond de la croissance est principalement dû aux trois poids lourd du continent :

 

-       Le Nigéria avec le redémarrage de sa production pétrolière

 

-       L’Angola avec une croissance dopée par la dépense publique

 

-       L’Afrique du Sud avec une activité améliorée grâce à l’atténuation de la sécheresse

 

Même si ces trois pays retrouvent le chemin de la croissance, celle-ci serait encore inférieure à 1 %. Au-delà de la situation spécifique de ces trois pays, les disparités nationales sont très importantes :

 

-       La croissance dans l’Union économique et monétaire de l’Ouest africain (UEMOA) qui regroupe sept pays francophones partageant le FCFA comme monnaie unique a été 6,6 % en 2016. Ce pourcentage est en forte progression par rapport aux 3 % de 2015. La zone est en tête des perspectives de croissance pour le continent pour 2017.

 

-       Certains pays sur performent : Djibouti, la Côte d’Ivoire, l’Ethiopie, le Kenya, le Mali, l’Ouganda, le Rwanda, le Sénégal, et la Tanzanie devraient connaître une croissance de plus de 5 %, voire de 7 à 8 %.

 

-       De nombreux pays sont en récession, comme le Sud Soudan à - 13,8 % en 2016 et - 6,1 en 2017 ou le Burundi avec – 1 en 2016 et + 2 en 2017

 

Ce rebond africain est principalement dû à la remontée des cours des matières premières, et à des conditions climatiques satisfaisantes en Afrique australe mais pas dans l’est de la bande sahélo-soudanaise où la famine frappent durement des centaines de milliers de personnes.

Partagez avec vos amis :